Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu vivre presque en direct l’épisode de la grêle dans mon jardin. C’était un après-midi où le temps a tourné assez rapidement. Des orages étaient annoncés et j’étais en train de mettre ma puce à la sieste. La pluie tapait sur les Velux et soudain il m’a semblait que c’était trop de bruit pour de la pluie. Je suis descendue et j’ai constaté qu’il se mettait à grêler. Ni une ni deux, je suis sortie sur la terrasse, j’ai ramassé un voile de forçage qui trainait au garage et je l’ai rapidement déplié sur le potager. Bien m’en a pris car la grêle a commencé à battre de plus en plus fort sur mon jardin. Les grêlons avaient la taille de noisettes. D’ailleurs les quelques feuilles des fraisiers qui dépassaient sur les côtés ont été haché menu! Donc grâce à mon bon réflexe, j’ai pu sauver la salade à tondre que nous avons d’ailleurs dégusté les jours qui ont suivi!

Et oui, cette semaine nous avons eu nos premières salades du jardin. Un ré-gal. C’est tellement bon de croquer ces feuilles toutes fraîches. En plus j’y ajoute la ciboulette et récemment j’ai même pu commencer à couper les premières feuilles de coriandre.

Entre temps les saints de glace ont passé -eh oui, mon dernier article remonte déjà à 10 jours! Nous avons évité le gel, mais quel temps maussade, froid et pluvieux! Mes plantons sont restés dehors malgré tout. A ce stade je me suis dit que ça les endurcirait. Mais c’est clair que du coup, rien n’a bougé en une semaine. C’est comme si tout le jardin s’était mis en pause. J’en ai profité pour avancer avec mon nouveau site internet, aller reconnaitre une partie du trail des Paccots, et faire un tour à l’Alimentarium. D’ailleurs j’en profite ici pour vous annoncer que dès le mois de juin je vais y reprendre une petite activité en tant que guide scientifique. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit du musée de l’alimentation à Vevey, et d’ailleurs ils ont un magnifique jardin potager. J’y ai travaillé entre 2012 et 2013 comme conservatrice et j’étais entre autres responsable du jardin.

Nous avons profité du temps clément de samedi pour aller faire un tour à la foire agricole de Moudon. C’est un énorme événement autour de l’agriculture et du jardinage bio. Il y a vraiment de quoi satisfaire tous les publics. Entre les multiples animations pour les enfants, les différents stands de vente de plantons, les dégustations de produits bio, de l’artisanat ainsi que les stands pour professionnels de l’agriculture, il y en avait pour tout le monde. Il faut prévoir pas mal de temps pour faire le tour de la manifestation, d’ailleurs en une journée nous n’avons pas pu nous arrêter partout. Mon fiston a confectionné un petit panier, j’ai acheté quelques plantons et quelques graines, mais j’ai du me limiter car je n’ai plus beaucoup de place au jardin. J’ai également profité pour me documenter sur les lombricomposteurs car j’ai l’intention d’en installer un sur notre balcon à Grimentz. Je vous donnerai plus de détail à ce sujet tout bientôt. Enfin, j’ai passé au stand de la fondation ecojardinage où j’ai récupéré gratuitement l’agenda lunaire 2018 pour travailler en biodynamie. Je ne suis pas totalement adepte de cette méthode, d’ailleurs c’est souvent après avoir planté ou semé que je regarde si c’était un jour propice pour cela… je vois plutôt cela comme une philosophie de vie, de respect de la nature et du sol en particulier. Je pense qu’il y a de très bon principes en biodynamie et d’ailleurs le livre regorge de conseils sensés, j’ai par contre un peu plus de mal avec les élixirs, décoctions et autres purins ou tisanes de plantes à appliquer dans une certaine constellation lunaire…..bref il me semble que cela relève d’avantage de l’astrologie.

Autrement, je continue le coaching, et mes premiers “coachés” ont planté leurs fraisiers, leurs plantes aromatiques et leurs tomates, j’étais tellement fière de mes élèves! je me réjouis de pouvoir publier quelques photos ici quand nous aurons fini leur jardin!

Voilà pour ce qui se passe autour de mon jardin. J’attends vos commentaires!