La menubox

La menubox

La semaine dernière j’ai testé la Menubox de lidl.

Les abonnements à des BOX ou boîtes si vous préférez c’est LA nouvelle tendance… Il y a des box pour tout, produits de beauté, bières, épicerie fine, running, etc…. Le principe: on s’abonne et on reçoit régulièrement des produits à tester. Mais avec la menubox ce qui est intéressant c’est que c’est une boîte qui va vraiment nous simplifier la vie, ou plutôt les repas. Si vous avez peu de temps, que c’est toujours la course, que vous travaillez, que vous avez des enfants, et que entre les aller-retours à la crèche, à l’école, les activités parascolaires, les courses et le ménage vous nagez, et que en plus, comme vous voulez absolument être une mère parfaite, que vous aimeriez faire des repas sains et variés et si possible pas tous les jours des pâtes, ça peut vite devenir une prise de tête permanente. Et la question “qu’est ce que je fais à manger ce soir?” devient une source de stress. C’est là que la box va vous aider. Attention avant de continuer votre lecture: cet article n’est pas sponsorisé par lidl. – A mon grand regret d’ailleurs 😉 – Donc j’ai choisi de m’y abonner et j’ai payé ma box comme tout le monde. Je décide simplement aujourd’hui de partager mon expérience. (suite…)

Un gâteau arc-en-ciel

Un gâteau arc-en-ciel

Bonjour ! Me voilà de retour après pratiquement un mois de pause. Il y a eu les vacances d’automne et puis j’ai enchaîné avec l’anniversaire de mon fiston à organiser… entre une chose et l’autre les semaines filent à une vitesse grand V et voilà déjà un mois qui s’est écoulé depuis mon dernier poste.

Et puisqu’on parle d’anniversaire, cette année mon fils a eu 6 ans. Pour son anniversaire il m’a demandé de lui confectionner un gâteau arc-en-ciel. Il n’en faut pas plus pour me motiver à mettre sans-dessus-dessous ma cuisine… Et plus le défi est grand, plus ça me motive. Alors comme son anniversaire tombait un jour d’école, nous lui avons fait un gâteau de crêpes pour le dessert du soir. Et le samedi qui a suivi, il a pu inviter ses copains pour un goûter d’anniversaire sur le thème d’un atelier cuisine. Il fallait frapper un grand coup pour le gâteau donc j’ai remis ça mais cette fois j’ai fait le cake piñata arc-en-ciel rempli de bonbons. Ça aurait été trop simple de refaire les crêpes, vous comprenez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que ce soit pour le gâteau de crêpes ou le cake pinata, la recette est très basique. Vous savez faire des crêpes? Vous savez faire de la crème chantilly ? Alors vous savez faire un gâteau de crêpes. Pour le cake arc-en-ciel c’est un peu la même chose. Il suffit de faire une bête recette de quatre quart ou un cake nature de votre choix et c’est parti. Tout l’art réside dans la coloration et le montage.

 

Pour les couleurs, ce n’est pas tellement dans la philosophie « pamnature » et ça va un peu à l’encontre de mes principes d’alimentation saine et naturelle pour les enfants. Mais pour un anniversaire, exceptionnellement, j’ai fait un grand écart sur mes principes. Juste l’histoire de faire briller les yeux de mon garçon et d’entendre les «whaaaaow », et les « oooooh »… Je voulais des couleurs qui en jettent. Alors j’ai opté pour des colorants alimentaires artificiels de la gamme ScrapCooking. D’ailleurs ils précisent bien sur l’emballage “peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention les enfants” !!! alors bon, je n’ai rien observé de particulier, en même temps à un anniversaire c’est rare que des enfants restent calme 😉 … mais je pense qu’il faudrait éviter d’en manger tous les jours.

 

Alors revenons à nos couleurs. Il faut les trois couleurs de base: rouge, jaune et bleu. En les combinant on obtient encore le vert (bleu + jaune) , le violet (bleu + rouge) et le orange (rouge + jaune).

Pour diviser la pâte (que ce soit les crêpes ou le gateau) il faut peser votre masse une fois le mélange œuf/farine/lait/beurre/sucre fait et diviser le poids en 6. C’est important d’être précis pour que les différentes couleurs soient de même taille.

  • Remplir 6 récipients avec la pâte
  • Ajouter le colorant.

Pour le gâteau de crêpe j’ai travaillé avec 6 œufs et ça m’a donné 3 crêpes par couleur.

Le montage:

Une fois les crêpes cuites, je les ai simplement empilées en mettant à chaque fois une couche de crème chantilly entre 2. Il ne faut pas en mettre trop au risque destabiliser le gâteau. Pour une finition parfaite, j’ai encore découpé au couteau les bords, en m’aidant d’une petite assiette retournée afin que les bords soient nettes. Pour finir on ajoute la crème chantilly sur le dessus et les côtés, et on laisse un moment au frigo ou alors on le décore et on le sert immédiatement. Attention à mettre les décoration en sucre au dernier moment sinon elles vont fondre dans la crème et ça n’aura l’air de plus rien au moment de servir.

 

Pour le cake, j’ai utilisé des moules jetables en carton afin de pouvoir les cuire ensemble dans le four (au moins 3 par 3), parce que je n’ai qu’un seul moule rond de la bonne taille et ça m’aurait pris une journée pour cuire les 6 gâteaux….Au montage j’ai du un peu égaliser la surface, car tous les disques n’étaient pas plats. Le montage a été un peu plus laborieux parce que j’ai ajouté une petit difficulté avec la version «piñata». Donc j’ai fait un trou au milieu que j’ai rempli de bonbons et seule la dernière couche était entière (d’ou les petits frères et soeurs à côté, ce sont les coeurs que j’ai enlevé au montage)

 

Le verdict : Je n’ai pas l’habitude de manger des gâteaux aussi flashy. Les enfants ont a-do-ré (ils en parlent d’ailleurs encore à la récré…), moi j’ai du un peu me faire violence pour mordre dedans. Au goût par contre j’ai bien aimé. Une préférence pour le gâteau de crêpe quand même. J’ai trouvé que les couleurs étaient plus belles et le rendu plus joli.

Je n’hésiterai pas à en refaire mais sans les couleurs cette fois 😉

 

 

 

 

 

 

Les Gnocchi et moi, une histoire d’amour

Les Gnocchi et moi, une histoire d’amour

Avec le retour précoce de l’hiver, je suis un peu moins dans mon jardin. Les tomates font un peu la gueule, les courgettes ne produisent plus grand’chose et les dernières mûres sont en train de pourrir sur l’arbre. Du coup je profite pour partager un peu mes expériences culinaires en particulier la confection des gnocchi. (suite…)

Mmmh les bonnes mûres du jardin

Mmmh les bonnes mûres du jardin

Les vacances d’été touchent à leur fin, c’est la saison des mûres… Mais un petit retour en arrière s’impose.

Ce printemps nous avons taillé et palissé nos mûriers car il y avait d’énormes branches qui poussaient dans tous les sens et retombaient dans le jardin. (suite…)